• 23h35, Débat entre Sarkozy et Royal, le 2 mai à la télé

    23h35, Débat entre Sarkozy et Royal, le 2 mai à la télé

    Dépouillement du scrutin le 22 avril 2007 à Saint-Pierre-et-Miquelon

    Jean-Christophe L'Espagnol AFP ¦ La participation enregistrée dans les départements ou collectivités d'Outre-mer au premier tour de la présidentielle est en hausse, voire en forte hausse par rapport à 2002, selon les chiffres obtenus localement auprès des autorités.

     

    23h35 - PPDA annonce que le débat entre les deux candidats aura lieu le mercredi 2 mai.

    23h15 -
    En région Paca, les résultats des grandes villes tombent les uns après les autres. A Vitrolles
    Sarkozy est en tête 31,64%, Royal 25,4%, Le Pen 16,12%, Bayrou 14,09%. Et à Aix en Provence, Sarkozy mène aussi 36,78%, Royal 25,36%, Bayrou 19,78%  et Le Pen loin derrière 8,47%.

    23h12 -
    «Les Français sont des cons», pour les électeurs FN à Marseille.

    23h10 -
    «Les Français ont placé en tête les deux candidats qui ont porté avec clarté deux modèles de société opposés. D'un côté, le modèle libéral et autoritaire de Nicolas Sarkozy, qui prône la loi du plus fort, et auquel répond la violence. De l'autre, une société juste et tolérante, où chacun respecte les règles et les autres. C'est la société que porte et défend avec force et détermination Ségolène Royal», estime la socialiste Martine Aubry, dans un communiqué.

    23h09 -
    Selon un sondage LH2 pour 20Minutes-RMC-BFMTV, Sarkozy obtient 54% des intentions de vote au second tour et Ségolène Royal 46%.

    23h07 - Des femmes aux chevènementistes, Ipsos explique qui a voté quoi dimanche.

    23h03 -
    Le parti de Villiers invite les électeurs du Front national à les rejoindre, explique Guillaume Peltier (MPF) à 20minutes.fr.

    23h02 -
    Pour le ministre de l'Intérieur, François Baroin, il y a deux enseignements à tirer du scrutin: «D'abord, la participation atteint un niveau record sous la Ve République, avec un taux d'environ 85%, comparable avec la première élection du président de la République au suffrage universel direct voulu par le général de Gaulle». Le «deuxième enseignement (est) le recul des extrêmes après la spectaculaire poussée de 2002».

    22h54 -
    «Je suis un homme heureux. Cette base électorale va me permettre de monter un nouveau parti politique», annonce le candidat Gérard Schivardi.

    22h45 - «Au centre tous», Dominique Reynié explique à 20minutes.fr que le deuxième tour se jouera au centre (scoop), et que Sarkozy est mieux parti que Royal.

    22h37 - Fabien de Sans-Nicolas, président des JUMP (jeunes ump), est content: les Français font confiance à Nicolas Sarkozy.

    22h23 -
    Buffet arrive 2e derrière Sarkozy avec 22,82% dans la commune du Rove, 3.700 inscrits sur le Côte Bleue près de Marseille.
    Dans les Hautes-Alpes (05), l’abstention est à 9,6% e Le Pen arrive en.... onzième place.

    22h14 - Olivier Martinelli
    , chef de cabinet de Jean-Marie Le Pen, est amer… «Notre électorat s’est laissé abuser par les artifices d’un politicien».

    22h07 -
    Daniel Cohn-Bendit souligne les «points d'accord» entre UDF et Verts, au Parlement européen à Strasbourg.

    22h04 -
    L'ancien secrétaire national du Parti socialiste, démissionnaire de ce parti, Eric Besson, annonce dans un communiqué son ralliement au candidat de l'UMP Nicolas Sarkozy.

    22h -
    Premier sondage ipsos des intentions de vote au second tour, disponible en PDF. 54% pour Sarkozy. 46%pour Royal.

    21h55 - Ségolène Royal
    a fini son discours. Elle a appelé les Français au rassemblement sur sa candidature. Celle qui se définit comme une «femme libre, otage d’aucun clan, (…) d’aucune puissance financière» tend la main à ceux qui veulent «moderniser la France sans la brusquer» et «faire triompher les valeurs humaines sur les valeurs boursières». «Venez, forces vives de notre belle nation, serrez-vous les coudes, nous allons rendre le sourire à notre pays», lance-t-elle à ses électeurs.

    21h47 -
    «Rassembler au-delà de sa famille politique», déclare à 20minutes.fr l'UMP, Yves Jégo.

    21h45 -
    «Je serais la présidente garante d'un Etat impartial, otage d'aucun clan, d'aucun groupe de pression, d'aucune puissance financière», lance depuis Melle, Ségolène Royal aux électeurs de François Bayrou.

    21h41 -
    Ovation à Melle (Deux-Sèvres) pour Ségolène Royal.

    21h37 - Sarkozy élu au premier tour outre-atlantique.

    21h32 - Contacté par 20minutes.fr, Jacques Perreux, directeur de cabinet de José Bové, indique que le candidat antilibéral appelle à «une mobilisation pour faire barrage à Nicolas Sarkozy, un homme dangereux pour le social, les libertés démocratiques et ses politiques guerrières».

    21h29 -
    Joint par 20minutes.fr, Denis Baupin, adjoint vert au maire de Paris constate que «des dizaines de milliers d’écologistes doivent se sentir grugés, en se rendant compte que le vote utile n’était pas indispensable. Maintenant, face à la coalition de fait qui s’opère entre Sarkozy et Le Pen, nous nous rangeons clairement derrière Ségolène Royal. On ne négocie pas, mais on attends qu’elle fasse une offre politique toute aussi claire en matière d’écologie, notamment sur les questions nucléaires et précisément sur la construction de l’EPR. Il faut qu’elle montre que les écologistes peuvent lui faire confiance».

    21h28 -
    «Nous avons assisté à une imposture de Nicolas Sarkozy, qui a légitimé considérablement les idées de Le Pen. Sauf que derrière cela, il va y avoir de grosses désillusions. Le Pen donnera son sentiment le 1er mai», déclare Marine Le Pen.

    21h27 -
    Le blogueur Versac se réjouit des petits scores des petits candidats. Pour lui, «Bové n'a pas pris un instant, il se retrouve avant-dernier.» Il ajoute même: «je me réjouis de cette claque au facile contempteur de la désobéissance civile» et «Laguiller termine sa dernière candidature sur un score toujours ridicule, elle ne me manquera pas».

    21h19 -
    Les résultats s'affinent en Provence-alpes-côtes d'azur Sur 80% des communes de Paca (hors grandes villes): Sarko: 35% Royal: 20% Bayrou: 15,6% Le Pen: 14,3%.
    A Baux-de-Provence (là ou Jean Reno s'est marié avec Sarko comme témoin), Sarkozy a fait 54,75% !

    21h18 - Le Pen
    a fini son allocution quasiment au bord des larmes et invite l'audience à chanter, danser et boire.

    21h13 - Bayrou
    a terminé son discours victorieux, acclamé par ses partisans. «Il y a enfin un centre en France», a-t-il déclaré.

    21h12 -
    Jean-Marie Le Pen remonte sur scène alors que ça n'était pas prévu. «Le FN lutte à 1 contre 100», assure-t-il ajoutant que son parti a «un indice de performance supérieur à la moyenne». Il continue en racontant sa vie (l'Indochine…).

    21h11 -
    La politique française a «changé» et qu'elle ne serait «plus jamais comme avant. Malgré des manœuvres innombrables, malgré des sondages manipulés qui avançaient que l’extrême droite serait devant nous, malgré cela, plus de 7 millions de Français se sont réunis pour porter l’idée de changement. (…) Cette espérance que nous avons fait naître, j’en ai la charge, je ne l’abandonnerai pas, ni une minute, ni une seconde pendant les jours, les semaines et les moins à venir», lance à ses partisans François Bayrou.

    21h10
    - Frédéric Nihous, candidat de Chasse Pêche Nature Traditions (CPNT), prévient qu'il attendra les prochains jours «pour voir s'il y a lieu de donner des consignes de vote».

    21h06 - Olivier Besancenot
    , candidat de la LCR appelle France 3 à «battre la droite dans la rue et dans les urnes».

    21h05 -
    «Si nous avions voulu être ministres, nous l'aurions été depuis longtemps», ajoute l'UDF Hervé Morin.

    20h58 -
    «On ne rassemble pas six à sept millions d'électeurs pour leur dire d'aller voter ailleurs le lendemain. Nous avons bâti un système sur la protestation républicaine», prévient l'UDF Jean-Marie Cavada.

    20h53 - Dieudonné
    arrive au QG de Le Pen et explique qu'il «ne se sent pas représenté par les deux finalistes»

    20h52 -
    Huées et sifflets ont accueilli au QG de campagne du FN l'annonce des estimations de résultats du premier tour. Pendant ce temps, on buvait le champagne rue de Solférino, au Parti socialiste.

    20h50 -
    « Le 1er mai, je parlerai sur la place de l'Opéra (à Paris), je donnerai à ce moment là la consigne que j'estimerai être la bonne», précise Le Pen sur TF1.

    20h49 - Arlette Laguillier
    appelle à voter Ségolène Royal.

    20h48 - Philippe de Villers
    refise de soutenir Nicolas Sarkozy.

    20h47 -
    «En me plaçant en tête de ce premier tour, et madame royal en deuxième, les Français ont maquer clairement leur souhait pour un débat entre deux projets, deux systèmes. (...) Au onze millions de Français qui ont voté pour moi, je veux dire merci du fond de mon cœur. Au cours de ma campagne, j'ai voulu parler de morale aux travailleurs et aux habitants des quartiers ppuplaires. Dans les quinze jours qui restent, je veux dire à tous les Français qui ont peur que je veux les protéger contre la violence et la délinquance mais aussi contre la concurrence faussée, les délocalisations. Je veux parler aux accidentés de la vie, aux malades aux handicapés. Je veux dire à chacun qu'ils ont le droit à l'espérance. Je veux une France où même quand on a plus de force on reconnaît la dignité à chaque citoyen. Je veux rassembler le peuple français autour d'un nouveau rêve français. A une France fraternelle qui m'a vu naître et à qui je dois tout, je veux maintenant tout lui redonner», a déclaré Nicolas Sarkozy, à ses partisans.

    20h46 -
    En direct de l’ambassade de Belgique, le vidéoblog présidentiel de «mémoire vive» est allé interviewer Karl Zero et Guy Birenbaum, les blogueurs indiscrets qui comptaient donner les résultats avant 20h. Et c’est en dehors du territoire national que ça se passe, à l'ambassade de Belgique, juste à côté de la camionnette de la RTBF.

    20h45 - Marie-George Buffet
    «avec lucidité» et Dominique Voynet appellent à voter Ségolène Royal.

    20h36 - «
    Il faut nouer des contacts avec les électeurs de François Bayrou qui me semblent être les pivots de ce second tour. Mais il ne s'agit pas d'un appel à François Bayrou», estime Bernard Kouchner.

    20h35 -
    Sur scène, dans son QG de la rue d'Enghien à Paris, Nicolas Sarkozy déclare vouloir «rassembler le peuple français autour d'un nouveau rêve français».

    20h33 -
    Le député UDF Hervé Morin déclare sur TF1 que François Bayrou allait «écouter» ce que disent les candidats .

    20h32 -
    «Je ne vois pas de candidats qui vont appeler à voter Sarkozy. Se pose désormais la question du rassemblement. Si la deuxième partie de la campagne se joue sur le renouveau — et je m'y emploierai — nous avons de bonnes chances», déclare le socialiste Dominique Strauss-Kahn, sur France 2.

    20h31 -
    Fronton, commune de Haute-GaronneJean-Marie Le Pen était arrivé en tête au premier tour de la présidentielle de 2002 avec 21,25 % a voté cette fois-ci pour Nicolas Sarkozy à 29,57 % des voix exprimées, suivi de Ségolène Royal avec 26,32%, François Bayrou 18,81% et Jean-Marie Le Pen avec 11,49%.

    20h26 - Nicolas Sarkozy
    arrive à son QG de campagne, dans le Xe à Paris.

    20h20 -
    «Nicolas Sarkozy a entamé la reconquête de l'électorat populaire. Maintenant, il doit rassembler tous les Français. Aucun candidat n'est propriétaire de ses voix», déclare Michèle Alliot-Marie sur France 2.

    20h17 -
    «Le second tour de la présidentielle sera donc une espèce de primaire à droite. Avec, d'un côté, la vieille droite brutale, sécuritaire et xénophobe. (...) Avec aussi, de l'autre côté, la "gauche" de droite. Celle qui trahit sans jamais désemparer. Celle qui chie sur Jaurès d'une très, très haute hauteur», écrit Sébastien Fontenelle sur son blog AJT.

    20h12 -
    Le premier secrétaire du parti socialiste François Hollande appelle sur TF1 à «un rassemblement très large autour du pacte de Ségolène Royal».

    20h10 -
    En Haute-Garonne, sur 23,77% des inscrits à 20h07, Segolène Royal arrive en tête avec 31,91% des voix exprimées, elle est suivie de Nicolas Sarkozy avec 25% puis François Bayrou avec 18,83%, Jean-Marie Le Pen avec 10,28%.

    20h02 - Le dépouillement a commencé pour le département du nord. Les résultats du la moitié des bulletins dépouillés donnent Sarkozy en tête avec 29,74%, puis Royal (21,44%), Le Pen (15,90%) et Bayrou (14,79%)



    20h -
    Nicolas Sarkozy (30,2%) et Ségolène Royal (26,1%) seront au second tour. Retrouvez la synthèse des premières estimations.

    20 minutes.fr


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :