• FMI: Strauss-Kahn n'a pas les qualités, selon le directeur du FMI pour la Russie

    FMI: Strauss-Kahn n'a pas les qualités, selon le directeur du FMI pour la Russie

    Dominique Strauss-Kahn à Moscou, le 9 août 2007

     

    Maxim Marmur AFP/Archives ¦ Dominique Strauss-Kahn à Moscou, le 9 août 2007

     

    Le directeur exécutif du Fonds monétaire international (FMI) pour la Russie, Alexeï Mojine, a affirmé que le Français Dominique Strauss-Khan, candidat à la direction générale du FMI, n'a pas les qualités requises pour exercer la fonction, rapporte le Financial Times samedi.

    "Il n'y a rien dans le CV de M. Strauss-Khan qui montre clairement qu'il a les qualités techniques pour accomplir le travail", a estimé M. Mojine dans un entretien au quotidien économique.

    Il décrit l'ancien ministre français des Finances comme un "homme politique de métier" et doute que sa candidature, soutenue par l'Union européenne, soit la meilleure.

    Dominique Strauss-Khan est en compétition avec l'ancien président de la banque centrale tchèque Josef Tosovsky, dont la candidature a été présentée par la Russie.

    "Nous croyons fortement que M. Tosovsky est le meilleur candidat avec l'expérience la plus pertinente", a soutenu M. Mojine.

    "Le processus de désignation du directeur général du FMI est profondément défectueux", a-t-il estimé. "Nous pensons que le FMI fait face à une crise sévère de légitimité et l'on veut qu'il réponde aux besoins des pays en développement, nous devons sélectionner le meilleur candidat".

    "Si les pays en développement n'ont pas le sentiment qu'ils jouent un rôle dans le processus de désignation, alors ils se détourneront du FMI", plaide M. Mojine.

    La Russie s'est assurée du soutien de pays en développement siégeant au conseil d'administration à la candidature de Josef Tosovsky, selon M. Mojine, qui ne les a toutefois pas nommés, rapporte le FT.

    Selon lui, la candidature de l'ancien directeur de la banque centrale tchèque n'a pas simplement pour objectif de créer "l'apparence" d'une compétition pour la désignation du directeur général du Fonds.

    Aux termes d'une règle non écrite, l'Europe désigne le directeur général du FMI tandis que les Etats-Unis choisissent le président de la Banque mondiale.

    Les deux candidats, les seuls à s'être officiellement déclarés, doivent être auditionnés au siège du FMI après le 31 août, date limite pour le dépôt des candidatures.

    Maxim Marmur AFP/Archives ¦ Dominique Strauss-Kahn à Moscou, le 9 août 2007

     
    <script>document.getElementById("legendePhotoVisible").innerHTML = document.getElementById("legendePhotoInVisible").innerHTML;</script>


    © 2007 AFP


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :