• Hortefeux réprimande les Préfets mauvais élèves

    Dans son carnet d’actu du 12 septembre, François Hollande revient sur :
    - la réforme des régimes spéciaux
    - le premier forum thématique de la rénovation : les leviers de la croissance
    - la “culture du chiffre” du gouvernement dans sa politique d’immigration
    - la fin de l’Etat de grâce de Nicolas Sarkozy ?
    - les rapports divergents d’Eric Besson et Christine Lagarde sur la TVA sociale


     

          Hortefeux réprimande les Préfets mauvais élèves <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Le ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Codéveloppement a convoqué ce mercredi une vingtaine de préfets qui n’ont pas atteint  les objectifs d'expulsions fixés. En effet, le quota d'expulsions des sans papiers fixé par le président de la République pour 2007 est de 25.000 en métropole. Cependant à ce jour, il n’y en a eu que 11000. Brice Hortefeux a de ce fait pris la résolution de réprimander les préfets mauvais élèves en les incitant à plus d’expulsions pour que l’objectif fixé soit atteint.

     <o:p></o:p>

    Ce qui m’intrigue dans cette façon de faire c’est le quota de 25000 expulsions prévues cette année. Cela voudrait dire que les préfets demanderont encore plus de contrôles d’identités aux policiers et comme d’habitude ce sont les plus basanés qui seront ciblés. Si non comment reconnaître un sans papier à vue d’œil si ce n’est par la couleur de sa peau. Ce genre de décisions à mon sens ne fera qu’amplifier la ségrégation qui est déjà manifeste dans bien de domaines dans notre pays (logements, emplois…).

     <o:p></o:p>

    Ce ministère de l’immigration qui est associé à l’identité nationale à mon sens est un danger pour la République car je crains des amalgames entre les clandestins et des étrangers bien intégrés ou encore des français issus de la diversité.

     <o:p></o:p>

    Après avoir fait des cadeaux fiscaux aux plus nantis, le gouvernement sachant que la croissance ne sera pas au rendez-vous comme prévu, tente  de faire diversion avec des thèmes qui ne vont pourtant pas augmenter le pouvoir d’achat de nos concitoyens qui est déjà en baisse. J’ai la ferme conviction que c’est pour convoiter encore plus l’électorat du front national au vu des prochaines municipales. Idem pour la TVA sociale qui comme par hasard malgré les réticences de son applicabilité  dans l’immédiat selon les rapports d’Eric Besson et de Christine Lagarde a atterrit  momentanément au conseil économique et social pour réapparaître certainement après les municipales.

     <o:p></o:p>

     Je reste persuadé que les Français ne se feront pas dupés pendant longtemps encore car la devise de ce gouvernement est « tout pour les riches, mais rien pour les pauvres ».Comment expliquer que les cadeaux fiscaux ont été attribués  à ceux qui n’en avaient pas le plus besoin, accentuant ainsi le déficit budgétaire Etatique et le paradoxe est que tout le monde doit le combler. De ce fait, il faudra malheureusement s’attendre à une inflation dans les jours à venir.

     <o:p></o:p>

    C’est ainsi qu’il serait souhaitable à mon sens pour le gouvernement de régulariser certains sans papiers qui prouveront qu’ils ont un emploi surtout, dans les secteurs comme le bâtiment et la restauration où il manque de main d’œuvre pour qu’ils payent les impôts comme tout le monde. Je reste persuadé que l’Etat n'en sortira que gagnant au lieu de se focaliser sur des thématiques qui n’auront aucun effet sur la croissance.

     <o:p></o:p>

    Bertrand Kissangou.

     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :