• La Banque africaine de développement fait un don de 554.000 dollars US au PEAC

    fichier] <script language=Javascript src="http://pub.oxado.com/insert_ad?pub=117504" type=text/javascript></script> [/fichier] 

    La Banque africaine de développement fait un don de 554.000 dollars US au PEAC

    Le groupe de la Banque africaine de développement (BAD) vient de faire un don de 554.000 dollars américains au Pool énergétique d’Afrique Centrale (PEAC). L’accord de don a été signé récemment à Brazzaville par le représentant de cette institution financière africaine au Congo, M. Coulibaly, et le secrétaire permanent du PEAC, Bruno Kapandji Kalala.

    CSA du 06/10/2007

    La cérémonie s’est déroulée en présence du Ministre centrafricain des Finances, des Mines, de l’Energie et de l’Hydraulique, Sylvain Ndoutingaï, président en exercice du conseil des Ministres du PEAC, et du Ministre congolais de l’Energie et de l’Hydraulique, Bruno Itoua.

    Le don de la BAD permettra au PEAC de financer les études de faisabilité et les dossiers d’appel d’offres de cinq (5) projets du programme pilote d’électrification transfrontalière concernant sept (7) Etats à savoir le Cameroun, le Gabon, le Tchad, la République Centrafricaine (RCA), la République du Congo, la République Démocratique du Congo (RDC) et la Guinée Equatoriale.

    Ces études portent sur l’électrification transfrontalière de Zongo (RDC) à partir de Bangui (RCA) ; l’électrification de 7 villages de la RCA à partir de Mobaye (RDC) ; l’électrification de Léré, Pala, Ribao, Mombéré, Mamboroua et Binder (Tchad) à partir de Guinder (Cameroun) ; l’électrification des localités de Kye-Ossi (Cameroun), Ebebiyin (Guinée Equatoriale) et Meyo-Kye (Gabon), ainsi que de Divenié (Congo-Brazzaville) à partir de Malinga (Gabon).

    L’électricité est un facteur déterminant du développement socioéconomique ; mais elle continue à faire défaut dans la plupart des pays d’Afrique Centrale. Les Ministres centrafricain et congolais ont salué la signature de cet accord de don, estimant que c’est le début de solution aux problèmes d’électrification que connaît la sous-région.

    Selon le représentant de la BAD au Congo, «les activités du don seront exécutées sur une période de 12 mois et s’articuleront autour des études de faisabilité APD et DAO et le renforcement des capacités techniques et d’audit financier». M. Coulibaly a émis le vœu de voir se concrétiser les 5 projets retenus et réaffirmé la disponibilité de la BAD à renforcer la coopération avec les institutions de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).

    Pour le secrétaire permanent du PEAC, «il s’agit du début du processus des réalisations concrètes sur le terrain des études de faisabilité bancables et de construction des infrastructures de production, de transport et de distribution de l’électricité, conformément à la décision du conseil des ministres du PEAC, prise en juillet dernier à Bangui, demandant au secrétariat permanent du PEAC de concentrer les activités du plan d’action 2007-2010 sur des actions visant l’alimentation en électricité des populations dans l’espace CEEAC)».

    Créé en 2003 à Brazzaville, le PEAC est un organisme spécialisé de la CEEAC. Il est chargé de la mise en œuvre de la politique énergétique, du suivi des études, de la construction des infrastructures communautaires, de l’organisation des échanges de l’énergie électrique et des services connexes dans l’espace CEEAC.

    Le président en exercice du conseil des ministres du PEAC a déclaré que «l’une des contraintes qui bloquent le développement du secteur électrique en Afrique centrale est l’absence des études de faisabilité bancables de nombreux projets identifiés depuis plusieurs années. D’où le manque d’attraction de la part des promoteurs et bailleurs de fonds potentiels ».


     
    Source: Congo-site.

    Cliquez sur TvCongo pour voir le journal!

                   TV Congo

     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :