• La dernière ligne droite de la présidentielle

    La dernière ligne droite de la présidentielle<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Dans quelques jours nous repartirons aux urnes pour élire notre future présidente ou président, c’est un moment crucial car il s’agira de notre avenir et de celui de nos enfants. D’un côté il y a la société ultra libérale que prône Sarkozy avec pour leitmotiv un C.D.I calqué sur le C.N.E qui entraînera encore plus de précarité, avec en plus la prédestination où tout est perdu d’avance pour certains individus. De l’autre il y a la société plus sociale de Royal avec une France plus juste dans la quelle tout est remis en cause et rien n’est perdu d’avance.

     

    Il y a de ce fait deux modèles de société bien distincts où l’un remet en cause la survie de notre modèle social en s’attaquant à la sécurité sociale avec une franchise très variable qui entraînera des inégalités d’accès aux soins qui ne sera bénéfique qu’aux plus riches. En outre nos services publics sont menacés, les protections collectives et les retraites aussi. Par ailleurs la France de Royal tend la perche à chacun pour pouvoir construire son destin, car Ségolène a pris la mesure de la situation difficile de notre pays, raison pour la quelle elle insiste sur le donnant-donnant et le gagnant-gagnant, ce qui est contraire à l’assistanat.

    <o:p></o:p> 

    Nos valeurs républicaines sont la liberté, l’égalité et la fraternité. Cependant avec le ministère de l’immigration et de l’identité nationale que prône Sarkozy, une menace de l’unité nationale, du tissus social  et de nos valeurs républicaines se profile à l’horizon. A force de convoiter l’électorat du FN en banalisant les idées de Le Pen,  Sarkozy crée une fracture sociale considérable, d’ailleurs nous le remarquons même dans nos entreprises où certains collègues du boulot ont désormais l’audace de dire qu’ils ne sont pas racistes mais qu’ils votent FN. Si Sarkozy est élu dimanche prochain, ce que je ne souhaite pas, la banalisation des idées du FN restera ancrée dans l’esprit de nos concitoyens et je ne sais ce qu’adviendra de notre société.

    <o:p></o:p> 

    M. Sarkozy, la France nous l’aimons dans sa diversité, c’est ce qui fait sa richesse. Certes elle ne peut accueillir toute la misère du monde mais c’est dans la manière de faire et de dire que nous combattons vos idées. L’on peut être ferme tout en restant juste, car l’anarchie n’est profitable à personne. C’est nous qui sommes les premières victimes dans nos cités et non vous à Neuilly car il n’y a  pas que la racaille dans les banlieues, en empruntant votre expression.

    <o:p></o:p> 

    La France nous l’aimons, cette France pour la quelle nos parents et grands-parents ont sacrifié leurs vies avant les indépendances pour sauver la mère patrie.<o:p></o:p>

    Cette France de De Gaule qui est une grande puissance grâce en partie à ses anciennes colonies, et je peux m’exprimer aujourd’hui en français par ce que nous avons une histoire commune.<o:p></o:p>

    Nous aimons notre pays et nous ne pouvons la quitter car c’est notre pays, mais c’est la France aujourd’hui qui oublie son histoire en rejetant ses enfants. Nous voulons d’une France plus juste où il n’y aura plus de discrimination à l’emploi par rapport à la couleur de la peau, dans la recherche de logements, dans les entreprises quand il faudra accéder à des postes plus qualifiés, j’en sais d’ailleurs quelque chose.

     

    Je rêve d’une France métissée fière de son histoire où les valeurs républicaines sont respectées, non seulement théoriquement mais aussi dans la pratique.<o:p></o:p>

    Il est en effet facile de stigmatiser les immigrés M. Sarkozy surtout originaires d’Afrique, quand nous savons que la France est  en partie responsable avec sa politique de la françafrique de cette vague d’immigration. Il faut de ce fait une vraie politique de co-développement, tout en s’assurant que l’aide destinée à ces pays est utilisée à bon escient, et non en étant complaisant avec certains dirigeants quand les intérêts de la France sont sauvegardés. C’est inadmissible de savoir que l’Afrique est un continent qui regorge beaucoup de richesses mais en général 95% de sa population croupit dans la paupérisation tan disque 5% vit dans un luxe insolent.

    <o:p></o:p> 

    Mes chers compatriotes, dans cette dernière ligne droite le vrai problème à se poser est celui de notre pouvoir d’achat, notre sécurité sociale qui est menacée, nos emplois aussi car avec la France de Sarkozy le C.D.I sera plus flexible, calqué sur le modèle anglo-saxon donc encore plus de précarité, mais le tapis rouge déroulé pour le patronnât. Dimanche prochain, faites le bon choix car après il sera trop tard, ne vous laissez pas berner par l’insécurité et l’immigration qui ne sont pas une fatalité s’il y a des politiques plus justes.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Bertrand Kissangou.

    http://bertrand.over-blog.fr/

     

    laissez-les grandir ici
     


  • Commentaires

    1
    visiteur_rafadonf
    Mardi 1er Mai 2007 à 10:31
    bravo et merci d'avoir dis tout ?!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :