• Leticia MAHOUNGOU CROLLE
    &
    Rhode Bath-Schéba MAKOUMBOU (voir le site
    www.rhodemakoumbou.eu)

    Galerie Marc DENGIS
    Rue d'Alsace-Lorraine, 14
    1050 Bruxelles

    Du samedi 8 au dimanche 23 mars 2008
    Horaire : du jeudi au dimanche de 14 à 20 h.
    Entrée libre.

    Vernissage le vendredi 7 mars à partir de 19 h.
    Exposition organisée sous le haut patronage de M. Jacques OBIA, Ambassadeur de la République du Congo auprès du Bénélux et de l’Union Européenne.

    Renseignements :
    GSM 00.32.(0)477.35.18.14
    Email :
    marc.somville@skynet.be

    Généralités sur le 
    Congo Brazzaville...

    GÉOGRAPHIE

    Position : centre ouest de l'Afrique, à cheval sur l'équateur et au bord de l'océan atlantique.
    Superficie : 342.000 km2
       
    Frontières : Angola 201 km, Cameroun 523 km, République Démocratique du Congo 2.410 km (séparée par le fleuve Congo), République Centrafricaine 467 km, Gabon 1.903 km, Océan Atlantique 220 km
       
    Climat : Tropical ; chaud et humide saison des pluies (de mars à juin) ; saison sèche (de juin à octobre).
      
    Relief : Plaine sur la côte, bassin du sud, plateaux au centre, bassin du nord. Plus bas point à 0 m (niveau de la mer) et plus haut point à 903 m (Mont Berongou).
        
    ÉCONOMIE

    Ressources naturelles : Pétrole, Bois, Potasse, Zinc, Uranium, Copper, Phosphate, Gaz naturel...  
       
    POLITIQUE

    Capitale : Brazzaville
    Régime politique : République
    Président de la République : Denis SASSOU NGUESSO
       
    DÉMOGRAPHIE

    Population : 2,9 millions d'habitants
    Principales ethnies : Kongo 48 % au sud, Sangha 20 % et Mbochi 15% au nord, Teké 17 % au centre.
    Religions : Christianisme 50 %, Animisme 48 %, Islam 2 %
    Langues : Français (langue officielle), Lingala et Kikongo (langues nationales))

    Litterature : 

    Une littérature jeune mais très présente:

    L'essor de la littérature Congolaise date des années 50. Jean MALONGA publie en 1954 Cœur d'Aryenne  considéré comme une des premières oeuvres littéraire congolaise. Il ouvre la voie a de nombreux écrivains qui font du Congo un des pays les plus prolixe en écrivain. Antoine  Letembet-Ambilly, président de la Fédération des hommes de lettres du Congo, explique ce phénomène par le fait que :" Brazzaville a eu la chance d'être la capitale de l'Afrique équatoriale française qui regroupait de 1910 à 1958 le Gabon, le Congo, le Tchad et l'Oubangui-Chari (actuelle république centrafricaine), et nous avons tiré profit du cosmopolitisme de cette ville, de tous nos frères de l'AEF. Cette situation privilégiée a fait que notre pays était le plus scolarisé du Tiers-Monde."

    Cet essor de la littérature congolaise connaît un nouvel élan avec la parution de la revue Liaison entre 1950-60. Cette revue verra la mise en avant d'auteurs tel que:     

    - Jean MALONGA (1907- 1985) : Coeur d'Aryenne, 1947
    et La légende du M'Foumou MA Mazono, 1954

    - Patrick LHONI : L'annonce faite à Mukoko
    - Théophile OBENGA Stèles pour l'avenir, 1978 et Sur le chemin des hommes, 1984


    - Sylvain BEMBA : Rêves portatifs, 1979; Le soleil est parti à M'Pemba, 1982 et Le dernier des cargonautes, 1984

    - Henri LOPES : Tribaliques, 1971; Sans tam-tam, 1977; Le Pleurer-Rire, 1982 et le Chercheur d'Afriques, 1990

    A la suite de l'Indépendance de nouveaux auteurs apparaissent mais c'est surtout dans le domaine du théâtre que le Congo est à l'honneur avec:

     Guy MENGA (La marmite de Koka-Mbala, 1966; les Aventures de Moni-Mbambou, 1974; La palabre stérile, 1968; Kotawali, 1977 et La case de Gaulle, 1984)

      

    et plus récemment Sony LABOU TANSI (Fondateur et animateur du théâtre Rocardo Zulu Théâtre) (Conscience de tracteur, 1973 et La parenthèse de sang, 1978) et Félix TCHICAYA U'TAMSI. (Mauvais sang 1955).

    Peinture Sculpture       

     

     
     
    École de Poto Poto : 

    En 1951 Pierre LODS créé un centre d'art africain dans le centre de Brazzaville. Sa volonté est de revenir aux thèmes de l'art africain. Il propose a ces élèves de se détourner de l'influence de l'art occidental en leur interdisant de consulter des reproductions d'œuvres. 

    Très vite la reconnaissance de l'école devient internationale avec des artistes tel que : Odongo, Oba, Bela, Ouassa, Ngavouka, Iloki...
    Les expositions s'enchaînent :   Galerie Palmes à Paris en 1952, en Afrique du Sud en 1954, au Musée d'art moderne de New York  en 1956...
    En 1960 Pierre LODS part pour Dakar,  l'école se transforme, alors, en une forme  de coopérative d'artiste.


    L'école accueille encore maintenant une vingtaine d'élève, les oeuvres étant vendues sur place à l'école.Un nouvel élan semble vouloir être donné à l'école par la création d'une Fondation de peinture de Poto Poto. 



    360° poto poto

     

    Information artistiqueRhode Bath-Schéba Makoumbou

    Depuis son arrivée en Europe au cours de l'année 2003, l'artiste congolaise de Brazzaville Rhode Bath-Schéba MAKOUMBOU poursuit avec succès une carrière internationale très active.

    En quatre ans, elle a participé à une soixantaine d'expositions collectives ou individuelles dans le monde, sans compter ses dix participations dans son pays natal.
    Elle a déjà présenté ses oeuvres au Gabon, France, Belgique, Niger, Cameroun, Etats-Unis, Côte d'Ivoire et récemment en Tanzanie.

    Pour l'année 2008, des expositions seront réalisées en Espagne, France, Belgique, Côte d'Ivoire, Allemagne et Sénégal.
    Elle sera présente à Dakar à l'occasion de la Biennale DAK'ART et pour la 3ème édition du "Festival Mondial des Arts Nègres - FESMAN".

    En 2009, elle pense déjà à réaliser une grande exposition à Brazzaville.
    Elle a un atelier à Bruxelles, mais elle continue parallèlement à travailler à Brazzaville un ou deux mois par an.

    NOUVEAU : son site officiel http://www.rhodemakoumbou.eu

    <script> function rate(id){ window.open('http://music.myspace.com/index.cfm?fuseaction=rankmusic.rateform&friendid=145934186&MyToken=692725b1-716c-4980-b44f-b69b2abea512&songid='+id,'rate','scrollbars=no,width=650,height=458'); } function comment(id){ window.open('http://music.myspace.com/index.cfm?fuseaction=Rankmusic.allcomments&friendid=145934186&MyToken=692725b1-716c-4980-b44f-b69b2abea512&songid='+id,'Comments','scrollbars=yes,resizable,width=650,height=700'); } function lyrics(id){ window.open('http://music.myspace.com/index.cfm?fuseaction=bandprofile.songLyrics&friendid=145934186&MyToken=692725b1-716c-4980-b44f-b69b2abea512&songid='+id,'Lyrics','scrollbars=yes,resizable,width=650,height=700'); } </script>


    Cette fondation (financé par l'Union Européenne, le ministère de la Culture et d'autres sponsors) aura pour but de promouvoir et de diffuser la peinture congolaise.
    Les premiers objectifs sont de réaliser un CD Rom un livre d'art et un site internet.

         

     


     

     

    <script> function rate(id){ window.open('http://music.myspace.com/index.cfm?fuseaction=rankmusic.rateform&friendid=145934186&MyToken=692725b1-716c-4980-b44f-b69b2abea512&songid='+id,'rate','scrollbars=no,width=650,height=458'); } function comment(id){ window.open('http://music.myspace.com/index.cfm?fuseaction=Rankmusic.allcomments&friendid=145934186&MyToken=692725b1-716c-4980-b44f-b69b2abea512&songid='+id,'Comments','scrollbars=yes,resizable,width=650,height=700'); } function lyrics(id){ window.open('http://music.myspace.com/index.cfm?fuseaction=bandprofile.songLyrics&friendid=145934186&MyToken=692725b1-716c-4980-b44f-b69b2abea512&songid='+id,'Lyrics','scrollbars=yes,resizable,width=650,height=700'); } </script>

     

     


    votre commentaire
  •                CONGO

                              

    Un mausolée pour Brazza

    Un siècle après sa mort, la dépouille de l’explorateur français Pierre Savorgnan de Brazza a traversé le continent noir depuis Alger pour être ré-inhumée, dans la capitale congolaise, Brazzaville, qu’il a fondée en 1880.
     
     
    Le Plan de BRAZZAVILLE
     
    Consultez également:
         - la carte du Congo    
    .

    Brazzaville2.gif

    1 Situation géographique

    Carte : Congo

    Le Congo-Bazzaville ou république du Congo (par opposition au Congo-Kinshasa ou République démocratique du Congo) est un État d’Afrique équatoriale (voir la carte) limité à l’ouest par l’océan Atlantique et le Gabon, au nord par le Cameroun et la République centrafricaine, à l’est et au sud par l’ex-Zaïre (ou République démocratique du Congo). On peut visualiser la carte de l'Afrique francophone en cliquant ICI.

    Comparativement au Congo-Kinshasa ( 2 345 000 km²), à la République centrafricaine (622 436 km²), au Cameroun (475 442 km²) et à l’Angola (1 246 000 km²), le Congo-Brazzaville semble un petit pays avec ses 341 821 km² (France: 543 965 km²). Le Congo possède une façade maritime, longue de 169 km, ouverte sur l’océan Atlantique. Sa capitale est Brazzaville.

    2 Données démolinguistiques

    La population du Congo-Brazzaville (2,6 millions d'habitants) est composée très majoritairement de Bantous et de quelques minorités parmi lesquelles on compte des Pygmées (1,4 %). Parmi la soixantaine d’ethnies, les Kongos sont les plus nombreux (51,5 %), suivis par les Tékés (17,3 %) et les Mboshis (11,5 %). Les autres ethnies représentent 19,7 % de la population. La population reste inégalement répartie, car 70 % des Congolais sont concentrés dans le sud du pays, sur le littoral, sur la rive du Congo moyen et près de la voie ferrée Congo-Océan qui relie ces deux zones. Soulignons également que les trois quarts de la population habitent les villes, ce qui fait que le Congo-Brazzaville reste l'un des pays les plus urbanisés d'Afrique. À elles seules, les agglomérations de Brazzaville (990 000 habitants) et de Pointe-Noire (576 000 habitants) concentrent plus de 60 % de la population; les autres villes importantes sont Loubomo (83 000 habitants) et Nkayi (42 000 habitants).

    Les langues les plus importantes du pays appartiennent à la famille bantoue: il s’agit du munukutuba (50,3 %), du kikongo (36,5 %), du lingala (13 %), du mboshi (8,5 %) et des langues tékés (8 %), ainsi que quelques autres langues. Le lingala, la «langue du fleuve», est parlé dans le Nord et à l’est, tout le long des cours d’eau; le munukutuba (ou kituba), la «langue du chemin de fer», est parlé dans le Sud. 

    Le nombre des locuteurs du munukutuba, du kikongo et du lingala comprend ceux qui les parlent comme langue seconde. Ces trois langues sont considérées comme des langues véhiculaires avec le français (officiel). Ainsi, le munukutuba, le kikongo et le lingala rejoignent toute la population congolaise. Ces deux langues ont connu une grande expansion depuis la colonisation française, mais le lingala a connu la plus grande extension. Quant à la langue française, elle demeure une langue-refuge et la langue du pouvoir en raison de son statut de langue officielle. Au Congo-Brazzaville, le français a acquis une coloration locale très prononcée dont l'ampleur reste encore à déterminer. 

    3 Données historiques

    Les premiers habitants du pays semblent avoir été les Pygmées. Au 1er millénaire avant notre ère, des populations de langue bantoue venues du nord et pratiquant la métallurgie du fer et l’agriculture atteignirent la région en longeant la côte et les cours d'eau. Plusieurs royaumes se constituèrent dont on ne connaît pas très bien les origines: le royaume téké au nord dans les terres; plusieurs royaumes kongo sur la côte et dans le massif du Mayombé.

    3.1 La pénétration européenne

    En 1482, l'explorateur portugais Diogo Cam atteignit l'embouchure du fleuve Congo. Les contacts avec les populations indigènes furent tendues. Les Portugais commencèrent la traite des Noirs, ce qui eut pour effet de réduire grandement la population et de déstabiliser les entités politiques et les sociétés d'Afrique centrale. C'est dans ce contexte d’exploitation que débuta la pénétration européenne vers 1875 avec Pierre Savorgnan de Brazza, qui remonta le cours de l'Ogooué, explora la rive droite du fleuve Congo. 

    En 1880, il conclut avec un souverain téké, le roi Makoko, un traité de protectorat au profit de la France (1880). Puis, en 1883, Cordier négocia un traité de reconnaissance avec le royaume de Loango.

    5.2 La colonisation française

    Le Parlement français ratifia l'accord de Savorgnan de Brazza en 1882, tandis que la conférence de Berlin (1884-1885) reconnut les droits de la France sur la rive droite du Congo. Devenu commissaire général, Pierre Savorgnan de Brazza réunit le Congo et le Gabon sous son autorité, puis étendit les possessions françaises vers le nord. La colonie du Congo français fut créée en 1891 et des compagnies concessionnaires se partagèrent le territoire pour exploiter les ressources (caoutchouc et ivoire). Ces compagnies se livrèrent à toutes sortes d’exactions: réquisitions, pillage des ressources, travail forcé, brutalités, assassinats, etc., ce qui eut pour effet de susciter des révoltes, toutes réprimées dans le sang.

    En 1910, Brazzaville devint la capitale de l'Afrique équatoriale française, et les régions explorées par Brazza furent partagées en deux territoires: le Gabon à l’ouest et le Congo à l’est. En 1911, les compagnies concessionnaires perdirent la majeure partie de leurs territoires. La réaction anti-coloniale qui se manifesta par la suite prit la forme de mouvements de protestation. Mais le nationalisme ne commença réellement qu’après la Seconde Guerre mondiale. Tirant parti des rivalités locales, l’abbé Fulbert Youlou se fit élire aux élections municipales de 1956 et accéda au porte de premier ministre (1958) de la République au sein de la Communauté équatoriale française. 

       
    La Culture Téké, par Eugénie OPOU

    La Discothèque Africaine - Magic System 1er Gaou

    La Discothèque Africaine - Magic System 1er Gaou
    Date de sortie: 2001-05-30, CD audio, Edenways


    Coffret 3 CD : Les stars du gospel

    Coffret 3 CD : Les stars du gospel
    C'est un chant d'espoir. Un chant de rédemption. Comme une transe qui monte vers les étoiles....

    19.5 €

    Details

    Les Arts d'Afrique

    Les Arts d'Afrique
    Pages: 3, Broché, Hazan
    25.65 €


    <script language=Javascript type=text/javascript> pageProductIDs += '2230885,'; </script>

    Cuisines d'Afrique

    Cuisines d'Afrique
    Pages: 255, Broché, Edisud
    13.78 €


    <script language=Javascript type=text/javascript> pageProductIDs += '774282,'; </script>

    Afrique Centrale: Tambours Kongo

    Afrique Centrale: Tambours Kongo
    Date de sortie: 2000-09-18, CD audio, Buda musique
    17.56 €


    <script language=Javascript type=text/javascript> pageProductIDs += '4934358,'; </script>

    Musique & Cinema du Monde - Afrique

    Musique & Cinema du Monde - Afrique
    Date de sortie: 2005-04-18, CD audio,


     http://www.autosurf-visiteurs-gratuits.com


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique