• Point Presse de Ségolène Royal

    Ségolène Royal - Parti Socialiste Cannes

    "Le temps des illusions se termine, celui de l'inquiétude commence"


    Point Presse de Ségolène Royal

    Ségolène Royal a estimé ce mardi que "le temps des illusions se termine et que celui de l'inquiétude commence", en réagissant à la conférence de presse de Nicolas Sarkozy.

    "L'on peut dire que le temps des illusions se termine et que celui de l'inquiétude commence".

    "C'est la désillusion qui fait place à l'angoisse et à la peur du lendemain, puisque nous attendions des réponses aux questions de la vie chère, des salaires, des petites retraites, au droit d'accès à la santé, au logement".

    "Le peuple français attend maintenant que, rapidement, le président de la République passe des discours aux actes" devant "l'absence de résultats". Elle a regretté que le chef de l'Etat n'ait eu "aucune phrase, aucun mot sur le bilan de ses sept mois" à l'Elysée.

    Nicolas Sarkozy qui a mis en place "une centaine" de commissions, est "un président qui a été le propre commentateur de son inaction, le président de la +commissionnite+ et du commentaire de l'exaspération des Français".

    Ségolène Royal a réclamé "le doublement de la prime pour l'emploi" et l'a appelé à "s'attaquer au secteur de la grande distribution", ce qui implique de "réformer les lois" pour "faire en sorte que les prix baissent".

    Elle a demandé "solennellement" au président Sarkozy de "tenir l'engagement" pris pendant la campagne présidentielle d'augmenter de 25% les petites retraites et les pensions de reversion, en précisant le calendrier d'application de cette promesse.

    M. Sarkozy ayant souhaité la fin des 35 heures, Ségolène Royal y a vu "une forme de provocation et une forme d'improvisation : une forme de provocation parce que ça préfigure en fait la fin de la durée légale du travail, une forme d'improvisation parce que ça met par terre une de ses principales propositions".

    "S'il n'y a plus de durée légale du travail, il n'y a plus moyen de calculer la réalité des heures supplémentaires. Donc, il va falloir qu'il revoie sa copie".


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :