• premier anniversaire pour Sarkozy et réforme institutionnelle

    Semaine politique: premier anniversaire pour Sarkozy et réforme institutionnelle

    Nicolas Sarkozy, le 28 avril 2008 à Tunis


    Nicolas Sarkozy fêtera mardi le premier anniversaire de son élection sur fond de sondages toujours en berne, alors que le reste de la semaine politique, raccourcie par un nouveau long week-end, tournera autour du très controversé projet de réforme institutionnelle.

    L'Elysée se refuse à le confirmer, mais le chef de l'Etat devrait se rendre mardi Salle Gaveau pour fêter avec les responsables de l'UMP et les "nouveaux adhérents" du parti l'anniversaire du second tour de la présidentielle.

    Un dîner avec ses ministres et leurs conjoints est ensuite prévu, selon une source gouvernementale.

    Toute proche du siège de l'UMP, Gaveau est un lieu emblématique de la marche vers le pouvoir de Nicolas Sarkozy. C'est là que, recevant les nouveaux adhérents, il a longtemps affûté ses thématiques de campagne. C'est là qu'au soir du 6 mai, il a prononcé ses premiers mots de président élu devant les militants en liesse, avant de partir pour le Fouquet's... ce qui lui sera par la suite reproché.

    Mais douze mois après son élection triomphale (53,06%), le tableau est morose. La situation économique semble durablement plombée selon la plupart des experts, même si le gouvernement affiche sa confiance. Et la cote de popularité du président est toujours au plus bas en dépit de sa récente intervention télévisée: 38% seulement des Français lui font "confiance" contre 57% de non, selon un sondage CSA Le Parisien-i télé vendredi.

    Face à l'adversité, le chef de l'Etat s'affiche serein, répétant qu'il n'est pas préoccupé par cette impopularité et veut être jugé sur l'ensemble de son mandat.

    Avant les festivités de mardi soir, il sera en déplacement dans le Gard sur le thème de "l'emploi des seniors". Mercredi, il recevra le groupe parlementaire UMP, toujours très remuant malgré les "recadrages" successifs de l'Elysée.

    Jeudi enfin, commémorations de la victoire de 1945, avec notamment une cérémonie à Ouistreham (Calvados), où les 177 commandos français du bataillon Kieffer avaient débarqué le 6 juin 1944.

    Le Premier ministre François Fillon, désormais lui aussi dans la tourmente sondagière, multiplie les déplacements à l'étranger et sera jeudi et vendredi à Chypre et Malte.

    "Quand on gouverne et qu'on réforme un pays, surtout au début, on a forcément à affronter une certaine impopularité", déclarait-il vendredi à Washington, assurant que son décrochage - 42% lui font "confiance" dans le même sondage, une chute de huit points par rapport à avril - ne lui faisait "ni chaud ni froid".

    Mais le Premier ministre reconnaît aussi qu'il y a encore "un certain nombre de trimestres de crise devant nous".

    Avant le long pont du 8 mai et de la Pentecôte, les grandes manoeuvres vont se poursuivre à l'Assemblée autour du très controversé projet de révision de la Constitution, dont même les députés UMP disent ne pas vouloir "en l'état".

    La commission des lois auditionnera notamment François Bayrou (MoDem) et les patrons des groupes UMP, Jean-François Copé, et PS, Jean-Marc Ayrault. Mardi, ces deux derniers se retrouveront pour des discussions.

    M. Copé veut croire que "les choses sont en train de se débloquer", mais son homologue socialiste assure qu'il n'y aura ni "négociations à la sauvette" ni "accord au rabais", même si certains au PS appellent, comme Arnaud Montebourg, à "un compromis bipartisan".

    La fin de semaine sera trotskiste, avec la traditionnelle fête de Lutte Ouvrière à Presles (Val d'Oise). De son côté, Olivier Besancenot, très médiatique porte-parole de la LCR, sera invité de l'émission "Vivement dimanche" de Michel Drucker. Ce qui a suscité des remous au sein même du mouvement.

    Fethi Belaid AFP/archives ¦ Nicolas Sarkozy, le 28 avril 2008 à Tunis

     
    <script>document.getElementById("legendePhotoVisible").innerHTML = document.getElementById("legendePhotoInVisible").innerHTML;</script>


    © 2008 AFP


    20Minutes.fr avec AFP, éditions du 04/05/2008 - 18h33


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :