• Sarkozy crée la polémique sur les pédophiles

    Sarkozy crée la polémique sur les pédophiles

    Nicolas Sarkozy en meeting à Lyon, le 5 avril 2007 

    Jean-Philippe Ksiazek AFP ¦ Berlin et Bruxelles pour proposer un traité européen "simplifié", l'Afrique pour "poser les bases d'une nouvelle politique de l'immigration": tels sont les voyages que Nicolas Sarkozy entreprendra immédiatement s'il est élu à l'Elysée.

     
    La polémique rebondit. Alors que samedi, Nicolas Sarkozy a essayé de calmer le jeu, le généticien Axel Kahn est revenu, dimanche matin, sur les propos du candidat UMP assurant que l’on «naît pédophile». Une affirmation donnée dans «Philosophie Magazine» au cours d'un entretien avec le philosophe, Michel Onfray.

    Il a reproché notamment à Sarkozy de «s’exonérer par avance de ses responsabilités» en attribuant aux gènes la responsabilité de lé pédophilie et des suicides de jeunes. «Il n’y a pas de gène d’un destin malheureux», a martelé le généticien, sur RTL.

    Malheurs sociaux

    «Je suis un tout petit peu embêté de voir un candidat à de très hautes fonctions s'exonérer par avance de ses responsabilités en disant “dans ce type de malheur, si ça survient, le monde que je vais aider à construire n'y sera pour rien, c'est lié au gène, c'est lié à la mauvaise constitution”», a-t-il souligné.

    Il a également jugé «relativement grave» l'existence de «tout un courant qui prétend que les gènes sont tellement déterminants (...) qu'ils sont responsables de certains désordres de la société, et que par conséquent, la contrainte, les difficultés économiques, les malheurs sociaux n'y sont pour rien».

    Chasse génétique

    Samedi, l’archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, avait lui aussi critiqué les récents propos de l’ex-ministre de l’Intérieur. «L'homme est libre, a-t-il justifié. Je voudrais que l'on n'oublie pas aussi que l'on est dans une société qui fait une chasse génétique».

    Les adversaires politiques de Sarkozy ne sont pas en reste. Samedi François Bayrou avait estimé que ces propos étaient «terriblement inquiétants et glaçants.

    Et vendredi, le codirecteur de campagne de Ségolène Royal, Jean-Louis Bianco, avait qualifié de «surprenants» les propos d u candidat UMP.

    C. L.


    20Minutes.fr, éditions du 08/04/2007 - 14h26

    dernière mise à jour : 08/04/2007 - 14h26 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :