• Strauss-Kahn charge Hollande, «principal responsable» de la défaite

    Strauss-Kahn charge Hollande, «principal responsable» de la défaite

    Dominique Strauss-Kahn le 16 avril 2007 à Cayenne 
    Lire aussi

    Jody Amiet AFP/Archives ¦ Dominique Strauss-Kahn a affirmé lundi que le premier secrétaire du PS François Hollande était "le principal responsable" de la défaite présidentielle, qui crée "évidemment une crise" au Parti socialiste.

     

    Dominique Strauss-Kahn a affirmé lundi que le premier secrétaire du PS François Hollande était «le principal responsable» de la défaite présidentielle, qui crée «évidemment une crise» au Parti socialiste.

    «On n'est plus un grand parti de la gauche»

    «Le PS, depuis 2002, a été incapable de se renouveler» et François Hollande en est «le responsable principal», a-t-il dit sur RMC et BFM-TV.

    Le député du Val-d'Oise a ironisé sur la proposition de François Hollande d'organiser «des assises pour refonder un grand parti de la gauche».

    «C'est un aveu (...) Cela veut dire qu'on n'est plus un grand parti de la gauche», a-t-il dit, en déplorant «la tendance à fuir, dans des manœuvres institutionnelles, la réalité».

    Selon Dominique Strauss-Kahn, ce n'est pas le nom du parti qui est en cause, «ce sont les idées». «Nous n'avons pas attiré les Français», a-t-il dit, en plaidant pour «un socialisme du réel, ancré dans la réalité». «Depuis des années, on ne tranche rien» au PS, a-t-il déploré.

    De la défaite du 6 mai, «on est tous responsables à la mesure des responsabilités qu'on a exercées». «Plus la responsabilité est grande, plus on est responsable», a-t-il expliqué.

    Un candidat choisi trop tard

    Dominique Strauss-Kahn s'est déclaré opposé à une désignation très rapide du candidat pour la présidentielle 2012, prônée samedi par Ségolène Royal, candidate malheureuse au scrutin 2007, jugeant que «cela n'a pas de sens».

    Il a toutefois reconnu que choisir le candidat six mois avant le scrutin, «c'est trop tard». Le mieux, selon lui, c'est de prévoir une désignation «un an ou un an et demi» avant la présidentielle.

    © 2007 AFP


    20Minutes.fr avec AFP, éditions du 14/05/2007 - 10h19

    dernière mise à jour : 14/05/2007 - 11h23


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :